samedi 13 mai 2017

Vernissage de l'Exposition "Aude à la liberté", Claudie CAPDEVILLE le 17 mai

L’Association « Des mots, des livres et vous »
a le plaisir de vous convier au vernissage de l’exposition
Aude à la lumière

par l’artiste-peintre
Claudie Capdeville
le mercredi, 17 mai, à partir de 18H30
à la Galerie Beau N'Art
3, place Salengro

Dégustation des vins du Caveau La Vendémiaire
et de produits fermiers frais.

Au plaisir de vous revoir,

L’Equipe de la Galerie Beau N’Art


mardi 4 avril 2017

Vernissage de l'exposition L'essence des sens par GLEM le 15 avril 2017

La Galerie Beau N’Art  présente entre le 1er et le 30 avril l’exposition L'Essence des sens, par Gérard Lemonnier « GLEM », artiste peintre abstrait.

Ce qui passionne GLEM, c'est avant tout le « côté technique, chimique même de la peinture, quasi minéral ». Artiste de notoriété, il raconte avoir découvert cette passion pour la peinture de manière tout à fait inattendue :

« C'est au sein d'une raffinerie que j'ai connu une première révélation. Suite à un incendie, alors que je constatais les dégâts, j'ai été frappé par la beauté étrange d'une flaque d'eau irisée dans laquelle divers hydrocarbures s'entremêlaient, se diluaient ou se repoussaient, reflétant les multiples éclairages de l'usine. C’était véritablement quelque chose de nouveau »


Dégustation de vin de la Cave d’Ormarine (Picpoul de Pinet)

http://www.cave-ormarine.com/fr/


Avec les produits fermiers d’Alexandre Wyss


L’exposition sera ouverte au public du lundi au vendredi de 10H à 12H et de 14H à 18H

Pour plus d’informations :
http://www.gerardlemonnier.com/

http://beaunart.blogspot.fr/


.

vendredi 3 mars 2017

Exposition Féminité du 1er au 31 Mars














Mariéla MANOVA


Artiste-peintre bulgare exprimant le traditionalisme national avec une sensibilité féminine, Mariéla Manova est née le 2 avril 1963, à Varna, deuxième plus grande ville du pays, située au bord de la Mer Noire.

Dès son plus jeune âge, elle se découvre un talent insoupçonné pour la peinture mais aussi pour le ballet, la musique, l’écriture…

Au lycée, elle continue à peindre sans relâche rêvant d’aller faire des études à l’Académie des Beaux-Arts à Sofia. Portraits, paysages, techniques mixtes, tout cela avec une prédilection nette pour les sujets fantastiques inspirés par son intérêt profond pour les contes et les traditions populaires. Hélas, retenue par la volonté d’un père un peu trop protecteur, elle doit rester près de ses parents et choisir une toute autre vocation.

Diplômée de pédagogie, elle se lancera dans une carrière d’enseignante en consacrant son temps libre à son mari et à ses deux enfants laissant les toiles et les pinceaux de côté pendant presque vingt ans. Ce n’est qu’à l’âge de quarante ans qu’elle va enfin « ouvrir les yeux » et revenir vers sa première passion, la peinture. A l’âge de quarante-cinq ans et suite à une maladie qui l’oblige à rester à la maison pendant plusieurs mois, elle ose enfin s’aménager son propre atelier d’artiste à la campagne, s’acheter le matériel nécessaire et se consacrer pleinement à son travail artistique.

Ses dessins en noir et blanc regorgent de personnages mystérieux et fantastiques et puisent leur inspiration dans la beauté de la nature qui nous entoure, ainsi que dans les vieux contes des Balkans...

En avril 2013, elle illustre le recueil de poésie bilingue intitulé « Siroles » écrit par sa fille, Tsvétélina Manova, paru à Paris.




samedi 18 février 2017

Exposition "Les Aquarelles de Damaline", 9 février 2017

Aline Schandelong 

présente ses aquarelles florales du 9 au 26 février 2017 à la Galerie Beau N'Art


Avant de s’adonner à sa passion filiale,
Qu’un papy marchand d’art initie à la balle
Et guidé par un père issu des bancs de Boule,
La jeune parisienne échappa à ce moule.


La biologie dévoile un second potentiel
Et de nouveaux desseins où l’étudiante excelle
En se spécialisant au médical savoir
Mène les examens dans son laboratoire.


Installée au Havre le temps de sa carrière
Les couleurs du Midi imprégnées de lumière,
Ravivent chez Aline une flamme dormante
Quand celle-ci débarque en la cité charmante.


Narbonne a réveillé l’élève prometteuse
Qui reprend des leçons toujours aussi studieuses
Et trouve en l’aquarelle un style d’expression
Où son esprit s’amuse avec délectation.


Encore en devenir, elle entre dans la liste
S’invitant aux expos des clubs aquarellistes.
Sans autre prétention que sa sincérité,
Aline ouvre ses fleurs à notre vérité.

poème par Frédéric Lheureux








Samedi, 14 janvier 2017, Exposition de Patrick Clerc et dégustation de vin

Le samedi, 14 janvier, notre Galerie ouvre ses portes pour accueillir l'exposition de peintures par 

Patrick Clerc







Cette belle soirée aux couleurs ocre d'Afrique et bleu marin a été complétée par la présence d'Olivier Rolland, vigneron du 

Château des Campets. 

Grace à lui, nous nous sommes régalés en dégustant le vermentino blanc de la 

Cuvée Cote Rêvée 2015.

Photo trouvée sur le site officiel du Château des Campets 




Plus d'information, nous vous recommandons de lire l'article

"Patrick Clerc, Une poétique du fragment" 

par Frédéric-Charles Batinger


« Le propre de la pensée mythique est de s'exprimer à l'aide d'un répertoire hétéroclite et qui, bien qu'étendu, reste tout de même limité. Pourtant, il faut qu'elle s'en serve, quelque soit la tâche qu'elle s'assigne, car elle n'a rien d'autre sous la main. Elle apparaît ainsi comme une sorte de bricolage intellectuel (… ) Tout à fait brillant. »
Claude Levi-Strauss 

Si Claude Levi-Strauss a qualifié la pensée primitive de « pensée sauvage », il entendait dire, par là, que cette pensée, à la différence de la pensée occidentale, ne procède pas da capo mais, au contraire, à partir de matériaux résiduels préexistants. Autrement dit, la « pensée sauvage », loin d'être une pensée privée de logique et d'ordre, est bien plutôt une sorte d'opération magique grâce à laquelle n'importe quel objet du monde peut se voir attribuer un nouveau sens et une nouvelle fonction. 

Par Frédéric-Charles Baitinger

Voilà pourquoi nous ne pouvons nous empêcher de placer l'oeuvre de Patrick Clerc sous le signe de cette « pensée sauvage ». Car chacune des oeuvres de cet artiste chamane n'est pas seulement le fruit pur de son imagination mais, peut-être plus encore, quelque chose comme le produit d'une grand oeuvre alchimique dans laquelle tout objet du quotidien peut se voir attribuer une nouvelle valeur esthétique et, par conséquent, une nouvelle puissance de symbolisation. 

Contre l'art conceptuel - qui tient plus de l'art de l'ingénieur que de celui du poète ou du bricoleur - l'art de Patrick Clerc nous ouvre les portes d'une véritable poétique du fragment. Usant de matériaux recyclés (fils de fers barbelés, morceaux de tissus, bouts de bois), comme pour mieux en détourner la contingence (les déchirures, les plis, les torsions, les marques de rouilles), ses oeuvres s'apparentent à des toiles abstraites ayant pour fondement le détournement. 

Mais à cet art du détour, de la relecture et de la juxtaposition, il faut encore ajouter une dimension spirituelle pour atteindre, enfin, le coeur mythique de ces créations. Composées à la manière de totems ou d'ex-voto, les oeuvres de Patrick Clerc ressuscitent, dans un langage adapté à notre époque, le geste des artistes primitifs, pour qui l'art ne fut jamais rien d'autre qu'un moyen de rendre visible des forces, de donner à notre imagination le moyen d'exprimer ses visions. 

Dans sa série intitulée « Minksi », par exemple, terme qui désigne dans le langage de la tribu Nganga d'Afrique Centrale, tout objet magique destiné à protéger les gens ou à les aider à résoudre leurs problèmes, Patrick Clerc ne s'est pas contenté de réunir en un tout esthétiquement ordonné des fragments, mais il est parvenu aussi à leur donner une véritable force auratique projetant, sur qui les contemple avec suffisamment d'attention, une sorte de mana bienfaisant.

La Galerie Beau N'Art vous présente ses meilleurs vœux 2017!!!

Chers Amis de la Galerie Beau N’Art,

Nous avons le plaisir de vous présenter nos meilleurs vœux pour la nouvelle année 2017 !Que celle-ci vous soit douce et spéciale, pleine d’amour, de santé, de joie et de prospérité !
Nous sommes heureux de vous annoncer que cette année 2017 sera marquée pour nous par le développement du partenariat avec deux nouvelles Associations que vous allez pouvoir rencontrer dans nos locaux dès le mois de janvier:


avec Mme Amalita De Zarate

et
avec Olivier Vincello et Marie-Laurence Schmitz

De nombreuses expositions, soirées poétiques et à thème, dégustations de vin et de produits régionaux et autres surprises vous attendent à la Galerie tout au long de l’année !

L’Union fait la force et ensemble, nous serons plus forts. 
Amusons-nous ensemble, tout en contribuant au développement de cette belle ville d'art et d'histoire qu'est Narbonne!

Au plaisir de vous retrouver,
L’Equipe de la Galerie Beau N’Art



 Nouveauté 2017Grace au talent de Marie-Laurence Schmitz de l’Association Vagues de Soleils, cette année la Galerie Beau N’Art peut se vanter d’un magnifique nouveau logo!
Ses hexagones s'inspirent des alvéoles d'une ruche où les artistes sont les petites abeilles besogneuses pour transformer la matière en art comme le nectar en miel.

Avec au centre l'œil bienveillant du Créateur... Et toujours Beau N'Art qui devient Narbonne quand on le lit en partant du N.
MERCI Marie-Laurence!

Samedi, 17 décembre, Journée-Dédicace de livres pour enfants

Le samedi, 17 décembre, nous vous proposons d'assister à notre Journée-dédicace de livres autour d'un thé chaud et des gâteaux au miel!

Ambiance amicale et conviviale avec nos amis de 

l'Association "Vagues de Soleils"

Venez nombreux!


Auteurs:

Régine Nobécourt-Seidel, 

"Chat roux et les souris grises"

Livre illustrée par Marie-Laurence Schmitz

et

Frédéric Lheureux

"Mélissa et la Narbonnaise"

Livre illustrée par Nathalie Dento